semaine 32

Uvalde comme Columbine

Edito par Jean Rebuffat, le 27 mai 2022

Image: 

Capture d'écran du Texas Tribune. Même dans cet État, on trouve des médias qui posent d'excellentes questions.

Aux États-Unis, il est interdit de commander de l’alcool avant l’âge de 21 ans. Mais à 18, rien ne vous empêche d’acheter un fusil d’assaut du genre de ceux qui font des merveilles dans les deux camps sur le sol ukrainien. La comparaison peut choquer mais elle est pertinente, car le bilan des morts par balles aux États-Unis depuis le début de l’année est un bilan guerrier: plus de 17.000 morts. Des analyses sérieuses, loin des chiffres officiels, estiment à 16.000 le nombre de Russes morts en Ukraine.

Le massacre d’Uvalde rejoint ainsi la longue liste des massacres similaires. Pourtant dans ce dernier cas, l’école était grillagée et des policiers en faction s’y trouvaient… Le tireur a annoncé son intention avant d’agir. Un gamin de 18 ans qui avait cassé sa tirelire pour s’équiper au supermarché du coin à peine son anniversaire fêté… Rassurez-vous: il avait le droit d'acheter des fusils d'assaut, mais faute d'avoir 21 ans, pas d'arme de poing!

Comme toujours, les lamentations ont fusé, même lors des conférences de presse sportives, et on les comprend. Comme toujours, des responsables politiques ont réclamé des mesures tandis que d’autres, brandissant le sacro-saint droit constitutionnel, ont ramené la tragédie au rang d’un malheur provoqué par un malade. Comme si le tout n’était pas lié! Qu’est-ce qui empêche les politiciens qui réclament une législation plus sévère d’agir? La perspective d’un échec? L’opinion publique américaine, semble-t-il, n’y serait pas opposée, lassée de ces crimes de masse qui tuent plus que partout ailleurs et à côté desquels, pour reprendre une autre comparaison choquante, le bilan du 11 septembre 2001 est dérisoire. Partir battus parce que les lobbys armuriers sont puissants et que les Républicains sont à leur botte, c’est de leur part plus qu’une faute, une erreur. Le débat n’est que ponctuel. Dans quelques semaines, l’attention sera ailleurs, tandis qu’en tentant de légiférer, au moins le problème restera-t-il en vue, quitte à être cité dans un esprit d’opposition… Il y a trois fois plus d’armes très dangereuses qui circulent sans aucun contrôle aux États-Unis qu’en l’an 2000, ce qui au lieu de terrifier décourage: on entend dire qu’on n’arrivera jamais à faire rentrer le mauvais génie dans la bouteille.

Qu’attend-on encore? Qu’un illuminé utilise des armes radioactives? Où est la liberté invoquée quand on sait que bien évidemment, la facilité d’acquérir une arme aussi puissante accroît le risque de s’en servir dans des proportions considérables. En Belgique, il y a quarante ou cinquante ans, les cours d’assises voyaient les box des accusés remplis de cocus qui s’étaient équipés d’une carabine 22 long rifle en vente libre pour dessouder l’infidèle. L’épidémie ne cessa que lorsque l’on réglementa.

Mots-clés

Il semble que vous appréciez cet article

Notre site n'est pas devenu payant! Mais malgré le bénévolat de ses collaborateurs, il coûte de l'argent.

C'est pourquoi, si cet article vous a plu (et même dans le cas inverse), nous faire un micropaiement d'un ou de quelques euros nous aiderait à sauver notre fragile indépendance et à lancer de nouveaux projets.

Merci à vous.

Nous soutenir Don mensuel

entreleslignes.be ®2022 designed by TWINN Abonnez-vous !