semaine 47

Rechercher

En collaboration avec les Presses Universitaires de Bruxelles

Et avec les oreilles, vous faites rien avec les oreilles ?

Pasta par Michel Noirret, le 24 octobre 2017

© the_lightwriter - Fotolia

Récemment le célèbre, quoiqu’un peu oublié ex-président des États-Unis, G.W.Bush a fait savoir dans une interview tout le mal qu’il pensait de Donald Trump, sans le citer nommément. Parait que ça se fait pas en Amérique. C’est pas comme en France où Macron peut traiter son prédécesseur de zygoto sans qu’on s’émeuve dans les chaumières.C’est pas parce que c’est pas des manières qu’il a tort.
Quoi qu’il en soit, nous sommes dorénavant certains que Donald Trump, lou Trumpétaïre, est tellement con que même G.W.Bush s’en est rendu-compte ! Mââmaaan!!

Y a pas que la connerie dans la vie, y a aussi, parfois, l’intelligence.
Alexander De Croo, ministre comme le fut son père, il y a comme ça des petites entreprises de représentants du peuple, s’occupe de l’agenda numérique du gouvernement. Fallait bien trouver une occupation au gamin. Tenir le rouleau de papier à cul du roi ça ne se fait plus, même dans les monarchies constitutionnelles.

Dans Trends Tendance du mois de septembre, le petit donne le fond de sa pensée sur les technologies numériques et, dit-il : « La technologie ne remplacera pas tout de suite un serveur ou un éboueur. »


Alexandre De Croo au Conseil de sécurité de l'ONU Photo DR © Belgaimage

Tssss ! Comme si, selon les adeptes de « La main invisible du Marché » (une secte occultiste) quand on foutait à la porte un serveur ou un éboueur, on le remplaçait ! On fait trimer les autres un peu plus et hop ! Le libéralisme fait encore un pas en avant. Le journaliste, sans doute pour que son rédac-chef n’aille pas le traiter de feignasse, profite de ce qu’il est là pour demander au ministre de l’Agenda son avis sur l’intelligence artificielle. Le tout sans avoir l’air de persifler.

Le fin du fin en ce domaine, tout le monde trépigne d’impatience de voir à l’œuvre ce premier acte du grand miracle de l’évolution depuis Darwin : la bagnole intelligente ! Eh oui ! une bagnole !
On vit une époque formidablement intelligente, pas vrai ?Ce qui suppose que pour conduire une voiture, actuellement il faut être intelligent. Dire que j’avais pas remarqué ! Je suis d’un naturel distrait.
Enfin, bon, il y en a peut-être que ça va rassurer de savoir que derrière un volant y a pas de QI qui tienne, ils ne sont pas plus niais qu’Alexander De Croo ou un autre. Peut-être qu’on va cesser de se traiter mutuellement de cons sur nos routes.

- Eh ! va te faire empapaouter, espèce de génie !

Ce sera tout de même plus classe. Mais il n’y aura pas moins de tués à coup de manivelle suite aux altercations pour les places de parking.
Toutefois, à y regarder de plus près n’est-ce pas de l’argent et des talents gaspillés ? Car le créneau de l’intelligence, c’est pas pour faire mon petit malin, mais je trouve qu’il a ses limites.
Quand on voit, quand on ressent, quand on éprouve l’étendue de la connerie naturelle, des recherches sur la connerie artificielle offriraient à n’en pas douter un gigantesque terrain de découvertes et de perspectives à l’humanité. Car, ainsi que le disait Einstein :
Il n'existe que deux choses infinies, l'univers et la bêtise humaine... mais pour l'univers, je n'ai pas de certitude absolue.

On voit tout de suite quelle source d’infini profit ce pourrait être pour une Start up qui se lancerait dans l’aventure.
Aaaaaah ! le QI invisible du Marché !

Ramen. 

Ajouter un commentaire

Du même auteur

Carles Puigdemont intervient le 10 octobre 2017 devant le Parlement pour réagir au résultat du référendum d'indépendance. Photo DR © Generalitat de Catalunya

Photo Sgt. Michael Oneal/ Defense Media Activity - Army

Ce n'est pas d'hier que les insupportables souffrances des riches arrachent des larmes. Là, nous sommes dans la cathédrale d'Albi. Photo © Jean Rebuffat

entreleslignes.be ®2017 design by TWINN