semaine 43

Vivaldi a-t-il mérité ça ?

Pasta par Michel Noirret, le 08 octobre 2020

© WICH

A l’heure où vous lisez ces lignes, avez-vous remarqué dans votre vie quotidienne que nous avions un nouveau gouvernement fédéral ?
Rien de changé ? Des urines matinales toujours aussi limpides ?
Vous êtes décidément insensibles aux beautés de la politique, aux exploits épastrouillants des partis pas partis, toujours là, hélas, déploreront certains malveillants, incapables de comprendre la dimension essentielle pour la démocratie des travaux d’Hercule des diverses firmes d’élus du peuple professionnels, aux fins de parvenir à un accord permettant de garder les magasins ouverts et de se partager le marché des bulletins de vote. Cétait urgent. La clientèle commence à se lasser de les voir tous vendre le même produit, à quelques différences d'étiquetage prés.
Ce genre d’entente est passible de lourdes amendes dans d’autres domaines de l’économie.
Mais on n’a toujours pas trouvé mieux, nous assure-t-on.
Les médias ne s’y sont pas trompés qui, comme si de rien n’était, nous ont abreuvés des moindres rebondissements, accrocs, engueulades, ruptures, trahisons, réconciliations pendant les discussions de marchands de cacahuètes devant aboutir à cet évènement attendu par les clients depuis des mois : la formation d’un gouvernement fédéral.
Pourtant, des gouvernements, en Belgique, c’est pas ce qui manque: flamand, germanophone, francophone, bruxellois et ses subdivisions. J’en oublie ?
Enfin bon, ça fait de l’emploi, c’est toujours ça d’économisé par les CPAS.
Donc, afin d’ajouter le trouble à la confusion, nous voilà nantis d’un gouvernement supplémentaire.
Mais il ne faut pas voir les choses qu’en noir. L’évènement nous a donné quelques occasions de franche rigolade .
Ainsi, lors d’une réunion, un « sherpa » écolo, voyant enfin arriver Georges-Louis Bouchez-double, en retard comme d’habitude, de s’exclamer : « Tiens, voilà Georges-Louis XVI ! ». J’ai d’abord pensé que c’était extrêmement dévalorisant pour l'intéressé. Sa Suffisance méritant au moins du Louis XIV. Mais finalement, au vu des résultats de la conduite des affaires du MR par le flamboyant Montois, Louis XVI, c’était peut-être prémonitoire car l'affaire n'est pas terminée. Il y a des teigneux et teigneuses qui astiquent le couperet.
La suite n’est pas triste non plus, notamment du côté des adeptes du Gauleiter de la NVA, De Wever, dont les brillantes manœuvres ont complètement foiré. Lui-même, toujours grand visionnaire, prévoit que ce gouvernement sera un spectacle porno permanent, les malheureux ministres flamands devant en permanence tailler des pipes aux francophones.
Bart De Wever, ne doit pas avoir, peut-on supposer, une grande culture érotique. Il ne peut donc comprendre que la turlute n’a rien de dévalorisant, au contraire, aussi bien pour celui ou celle qui la fait que pour celui qui en bénéficie, celle qui en bénficie, ça relève du cunnilingus; dans l’humour de caserne des nazillards  c’est des affaires de gonzesses, ça compte pas !
Et puis, s’il venait à ces jeunes ministres l’envie d’égayer de fastidieux conseils par d’aimables transports en commun, ça donnerait au métier un côté ludique qui lui fait cruellement défaut.
Que le Monstre en Spaghetti Volant vous touche de son appendice nouilleux.
Ramen.

 

Mots-clés

Il semble que vous appréciez cet article

Notre site n'est pas devenu payant! Mais malgré le bénévolat de ses collaborateurs, il coûte de l'argent.

C'est pourquoi, si cet article vous a plu (et même dans le cas inverse), nous faire un micropaiement d'un ou de quelques euros nous aiderait à sauver notre fragile indépendance et à lancer de nouveaux projets.

Merci à vous.

Nous soutenir Don mensuel

Ajouter un commentaire

entreleslignes.be ®2020 design by TWINN