semaine 15
Portrait de Jean-Pol Baras
Les calepins de Jean-Pol Baras

L'été sera chaud

Le 03 juillet 2017

Mardi 27 juin

 Manuel Valls quitte le parti socialiste.

 Jean-Pierre Raffarin quitte la politique.

                    Je te raconterai

                    L’histoire de ce roi

                    Mort de n’avoir pas

                    Pu te rencontrer

                    Ne me quitte pas

                    Ne me quitte pas

                    (Jacques Brel. Ne me quitte pas, 1959)

Mercredi 28 juin

 Donald Trump accepte donc l’invitation d’Emmanuel Macron : il sera mis à l’honneur au cours des festivités du 14-juillet. Une fois encore, la vision de Régis Debray contenue dans son dernier livre (Civilisation. Comment nous sommes devenus américains, éd. Gallimard) (voir 23 juin ci-dessus). Que n’aurait-on pas dit s’il avait osé imaginer que cela fût possible ?

                                                           *

 Brillante victoire des socialistes aux élections législatives. En gagnant 9 sièges, ils remportent la majorité absolue. C’était en Albanie, dimanche dernier.

Jeudi 29 juin

 Si la Constitution gaullienne reflète une présidentialisation du régime, elle laisse un espace au législatif en n’autorisant pas le président à s’adresser à l’Assemblée nationale ; et un espace à l’exécutif en laissant au Premier ministre le soin de présenter sa déclaration de politique générale aux parlementaires. Édouard Philippe accomplira cette tâche mardi prochain. Cependant, la veille, le président aura réuni le Congrès à Versailles afin de transmettre un message de pareille portée. Si Emmanuel Macron parvient à couper l’herbe sous le pied de son Premier ministre, c’est que celui-ci n’a pas les pieds sur terre…

                                                           *

 Dans Le 1, Robert Solé précise que l’on parle plus souvent de positiver que de négativer, cet antonyme n’étant du reste pas même accepté par tous les dictionnaires.

Vendredi 30 juin

 Le décès de Simone Weil est la dernière occasion pour les médias de décrire l’horreur de la Shoah en évoquant la vie d’une défunte estimée de tous, adulée de la majorité des Français. Plus qu’un documentaire, mieux bien sûr qu’une fiction si conforme soit-elle à la réalité, la biographie de Simone Veil émeut et fascine. Revoir les images d’Auschwitz-Birkenau à travers son parcours propulse les consciences par-delà les limites du possible, exceptionnels moments de dignité humaine.

                                                           *

 Que le Bundestag adopte le mariage entre gens de même sexe n’est en soi pas un événement : une bonne douzaine de pays européens ont déjà pris cette mesure. Ce qui est intéressant, c’est qu’une majorité alternative s’est dégagée au parlement pour que la loi soit adoptée. La gauche a voté unanimement pour la réforme tandis que la droite s’est divisée, beaucoup de conservateurs du parti de Merkel s’opposant au projet de manière virulente. La chancelière a d’ailleurs annoncé qu’elle n’avait pas voté en faveur de ce texte. La campagne est ouverte. L’été sera chaud et septembre hors de l’ombre.

Image: 
entreleslignes.be ®2021 designed by TWINN Abonnez-vous !