semaine 39

Rechercher

En collaboration avec les Presses Universitaires de Bruxelles

L'adulte et l'irresponsable

Edito par Jean Rebuffat

Saisie d'écran La Libre.be

Une tribune anonyme dans le New York Times et un livre à paraître comme par hasard le 11 septembre agitent les États-Unis entre passé sombre et présent inquiétant. Dans le mille, Donald Trump. 

La comparaison avec le Watergate est d'autant plus pertinente que l'auteur de l'ouvrage est écrit par l'un des deux journalistes qui déclenchèrent l'affaire fatale à Richard Nixon, Bob Woodward, spécialiste de la Maison blanche et de ses arcanes (il a écrit sur tous les présidents) et qu'il s'appuie sur une enquête sérieuse, ayant parlé à tout le monde dans l'entourage trumpien. Le constat? Même là, Donald Trump est considéré comme immature, capricieux, instable, colérique et imprévisible, ceci d'autant qu'il n'est en rien sous-tendu par une philosophie ou une idéologie. Et le nouveau "Deep Throat" d'enfoncer le clou. Selon lui, heureusement, il y a des adultes à la Maison blanche qui tentent de canaliser le torrent furieux qu'est le président et qui appliquent la politique républicaine voulue. En quelque sorte, il ne veut pas jeter le bébé Donald avec l'eau du bain. Notons que la blessure narcissique du bébé est trop grande: il veut la tête du traître (en lequel certains voient même le vice-président...). Mais la vraie question est celle-ci: si l'on sait depuis longtemps que même la démocratie n'est pas un bouclier invincible en ce cas, ne doit-on pas se dire que le jeu est dangereux? Donald Trump n'est pas que ridicule. Et en 1933, en Allemagne, n'y avait-il pas quelques personnes dans son entourage qui pensaient pouvoir contrôler Adolf Hitler? 

entreleslignes.be ®2018 design by TWINN