semaine 21
Portrait de Gabrielle Lefèvre
Gabrielle Lefèvre

Le socialisme se fait dans la rue

Le 01 mai 2022

« L’Internationale » résonne dans la rue Marie-Christine à Laeken, jouée par une fanfare énergique. Il est 9 h et les portes et fenêtres sont fermées car c’est dimanche 1er mai. Les travailleurs et commerçants de cette rue multiculturelle dorment encore, sauf rare exceptions. Est-ce que « l’Internationale » parle encore à cette génération dont les histoires sont multiples ? Elle vibre encore dans les cœurs des militants socialistes et syndicaux qui, en ce Premier Mai, savent ce que signifie « fêter le travail » et cette fanfare socialiste, la dernière à Bruxelles, ranime les espoirs d’un monde meilleur, bousculés par les tragiques événements qui endeuillent notre présent.

« Jamais je n’aurais cru vivre une guerre, un tel retour en arrière », confie un militant dont la lucidité a été affûtée par l’âge. Il reste convaincu de l’action socialiste, sur le terrain. De la visibilité de l’action sociale, jusque dans la rue. Ce que rappelle Karine Lalieux, ministre des Pensions et de l’intégration sociale, chargée des personnes handicapées, de la lutte contre la pauvreté et de Beliris. Bref, une ministre au cœur des problèmes les plus cruciaux de notre société belge, déchirée par les inégalités qui se creusent et les transformations socio-économiques qui sapent les acquis des mouvements sociaux et transforment la notion même de travail.

Nous nous trouvons au pied du beau monument dédié au Travail, en bordure du canal, non loin de Tour et Taxis symbole du passé industriel et maritime de Bruxelles, dont les sculptures sont l’œuvre de Constantin Meunier. A côté de Karine Lalieux, se trouve la ministre Nawal Ben Hamou, secrétaire d’Etat à la Région de Bruxelles-capitale, chargée du Logement et de l’égalité des chances. Elle aussi affronte un des principaux problèmes d’inégalités qui frappent les habitants de Bruxelles : l’accès et le prix du logement.

Avec ces femmes et ces militants bruxellois, défilant dans les rues, la rose au poing, au son de la fanfare et de l’Internationale, s’écrit une nouvelle page dans la longue histoire des luttes pour la dignité de tous les humains.

Pour connaître l’histoire du Premier Mai :

https://tribunemag.co.uk/2019/05/the-history-of-may-day

Et celle du monument au Travail :

https://fr.wikipedia.org/wiki/Monument_au_Travail

 

Image: 
Laeken réveillée par la fanfare socialiste, ce Premier Mai 2022. Photo Gabrielle Lefèvre
Le travail des ministres et autres représentants politiques se fait aussi dans la rue! Photo Gabrielle Lefèvre.

Mots-clés

entreleslignes.be ®2022 designed by TWINN Abonnez-vous !